Référence :8995

Pontons et prisons sous le Premier Empire.

Paris, Librairie Historique F. Teissèdre, 1998, 16 x 24 cm, 142 pp., broché.

Les prisonniers de guerre furent les grands oubliés de l'épopée napoléonienne. Pour autant, l'intérêt de leurs souvenirs dépasse souvent celui des classiques mémoires de soldats. La vie des prisonniers fourmille d'anecdotes : capture, conditions de vie, déplacements, évasion… Nous sommes loin de l'ordinaire de la vie en garnison ou même en campagne. Cinq témoignages nous éclairent sur la captivité sur les pontons espagnols et anglais ou dans les geôles russes : la relation de l'évasion des prisonniers du ponton La Vieille Castille par le chirurgien-major Chapuis, les Souvenirs d'un prisonnier de guerre en Espagne de l'adjudant Flamen d'Assigny, les Treize mois de captivité en Espagne (1811-1812) du lieutenant Boucquet de Beauval, l'excellent Coup d'œil rapide sur les pontons anglais de Chatam du lieutenant Mesonant et, pour finir, les Notes d'un prisonnier en Russie (1812-1814) du colonel Roederer.

27.00 €