Référence :136200

Guerres et révolutions en Corse au XVIIIe siècle

BURESI (Dominique)

Paris, Éditions Historiques Teissèdre, 2006; 16 x 24 cm, 430 pp., illustrations et cartes, bibliographie, broché.

En 1729, les Corses lèvent l'étendard de la révolte contre Gênes. S'ouvrent alors pour l'île quarante années de souffrances et de destructions. Après la désastreuse guerre de Sept ans, la possession de la Corse prend des allures de revanche pour la monarchie française qui parvient, avec succès, à se rallier les notables de l'île et à s'assurer de leur fidélité.La Révolution bouscule l'ordre établi. Pendant que Paoli proclame la sécession de l'île et en fait un protectorat britannique, Bonaparte doit fuir la Corse. D'abord capitaine, il gagne ses étoiles de général en chassant les Anglais de Toulon en décembre 1793. Les victoires du général Bonaparte en Italie, trois ans plus tard, conduisent Londres, où Paoli a trouvé refuge, à évacuer la Corse. L'année 1799 consacre l'ascension du rival de Paoli. Souhaitant que la Corse devienne définitivement française, Napoléon Bonaparte soumet l'île à un régime d'exception.Le docteur Dominique Buresi est originaire de la pieve d'Istria en Corse du sud. Après avoir servi en Algérie, il a été, durant trente ans, chef de service de médecine interne au centre hospitalier d'Ajaccio. Le docteur Buresi a également dirigé l'hôpital de Ruhengeri au Rwanda, au titre du ministère de la Coopération, et a effectué de nombreuses missions humanitaires en Afrique, au Cambodge et dans les Balkans. Membre de plusieurs sociétés d'études historiques, Dominique Buresi a entrepris de rédiger une histoire militaire des Corses dont le présent ouvrage constitue le second tome, après Les Corses au combat, 1792-1815 (éditions DCL, 2003).

27.00 €